VOS TÉMOIGNAGES

Vous avez déjà été victime de harcèlement sexiste ?
Vous souhaitez nous en faire part anonymement ?

NON c'est NON !

J'étais à la gare pour prendre le bus. Il pleuvait des cordes et, heureusement pour moi (ou pas) j'avais un parapluie. Deux hommes s'approchent de moi et me demandent de leur prêter mon parapluie. Je refuse. L'un me demande si j'ai un copain, je réponds que non. Puis l'autre mdr demande d'où je vies, je reste évasive. Le premier homme met sa main sur ma hanche et le second me dit que j'ai l'air d'avoir la peau douce. L'un deux me demande s'il peut me faire un bisou pour le vérifier. Très surprise, je lui dis non mais il ne se gène pas pour le faire tout de même, ce qui fait rire son ami. Je marche plus vite et je lui demande d'enlever sa main, mais il adapte son allure à la mienne. Puis il descend encore sa main jusqu'à mes fesses. Je m'énerve et lui redemande d'arrêter de me toucher et de me laisser tranquille. L'un demande où l'autre a bien pu mettre sa main, pour que ça m'énerve autant. Il remet sa main sur mes fesses et malgré le long manteau de fourrure que je portais ce jour-là, j'ai bien senti la pression qu'il a exercé sur mes fesses. Il commenta par "Juste ici en fait". J'ai donc attrapé sa main et l'ai enlevé en leur ordonnant de me laisser. Après cela, il sont partis.

Ce n'est pas compliqué : NON c'est NON ! Ce n'est pas agréable de se faire aborder de la sorte dans la rue, je n'avais rien demandé. J'ai vraiment dû être agressive pour qu'ils mesurent mes mots, on ne devrait vraiment pas avoir à en arriver là !

Témoignage anonyme

JE ME SUIS RETROUVÉE SEULE. [...] IL A POSÉ SES MAINS SUR MES HANCHES.

À la suite d'une soirée en boîte de nuit, mes amis et moi avons décidé de terminer la soirée dans l'appartement d'un ami. Une fois arrivée dans leur appartement, je me suis retrouvée seule avec deux hommes. L'un d'eux s'est assis à coté de moi et se rapprochait de plus en plus. Au bout d'un moment, il a posé ses mains sur mes hanches. J'ai paniqué et ai essayé d'appeler une amie qui était en route, mais l'homme tentait de raccrocher mon téléphone. L'autre homme ne réagissait absolument pas. J'ai alors inventé une excuse pour quitter l'appartement mais il m'a suivi jusqu'à dehors, refusant de me laisser partir. Heureusement, mon amie est arrivée à ce moment-là et nous sommes parties. 

Témoignage anonyme

IL ÉTAIT TRÈS INSISTANT MALGRÉ LE FAIT QUE JE L'AI PLUSIEURS FOIS REPOUSSÉ.  

Je rentrais chez moi, à pied, en fin d’après-midi après avoir passé quelques heures en centre-ville. Sur le chemin du retour j'ai croisé de nombreuses personnes mais une m'a perturbé. Il est passé en face de moi et comme toute personne gentille et polie je lui ai sourit car j'apprécie toujours personnellement croiser des personnes souriantes. Ce jeune homme a continué sa route et, quelques secondes plus tard, est revenu sur ces pas et m'a accosté. J'ai tout de suite senti qu'il était mal intentionné et je me suis vite braquée. Le jeune homme m'a fait des avances et était très insistant malgré le fait que je l'ai plusieurs fois repoussé. Il m'a demandé si j'étais en couple et m'a dit que j'étais très belle mais a énormément insisté même si je lui ai répété plusieurs fois que je n'étais pas intéressée et que je souhaitais qu'il me laisse tranquille.

Il n'y avait personne dans cette rue, personne à qui j'aurais pu demander de l’aide ou juste quelqu'un à qui parler pour m'échapper de cette situation angoissante. Après peut-être 5 minutes, il a lâché l'affaire et est parti mais je vous avoue que ces 5 minutes si lourdes m'ont paru être une éternité. Maintenant, je n'ose plus sourire aux gens que je ne connais pas. 

Témoignage anonyme

J'AI SURPRIS UNE PERSONNE DU GROUPE LUI TRANSMETTRE UN COMPRIMÉ.

Lors d'une soirée avec des amies en boîte de nuit, nous avons rejoint un groupe d'amis. Une connaissance de ce groupe m'a proposé un verre, que j'ai refusé, mais il en commanda tout de même un. Je suis restée attentive à la préparation de la boisson et ai surpris une personne du groupe transmettre un comprimé à la personne qui me faisait des avances. Il a récupéré la boisson en me tournant le dos et comme par hasard, il n'avait plus le comprimé en main quand il s'est retourné vers moi pour me la tendre. J'ai à nouveau refusé ce verre et me suis réfugiée aux toilettes.

Témoignage anonyme

JE PENSE QU'IL EST IMPORTANT DE METTRE TOUT LE MONDE AU COURANT.

Mon ex-copain m'a fait découvrir quelque chose dont je n'avais jamais connu l'existence auparavant et je pense qu'il est important de mettre tout le monde au courant : le viol conjugal existe!

Témoignage anonyme

IL M'A ENFERMÉ AVEC LUI DANS SA CHAMBRE.

J'ai fait confiance à un ancien bon ami. On avait prévu de se voir en ville puis il m'a proposé d'aller à l'appartement de sa mère sachant qu'elle serait là donc il n'y aurait à priori aucun problème. J'ai accepté... Elle est partie au bout de 10 minutes. Il m'a enfermé avec lui dans sa chambre.

Aujourd’hui, il y a deux années de ma vie où je ne me souviens de rien à par ça…

Témoignage anonyme

J'AI ÉTÉ DROGUÉE AU GHB.

Nous fêtions l’anniversaire d’une amie en boîte de nuit. En plein milieu de la soirée, j’ai commencé à me sentir très mal et j’avais l’impression que j’allais m’évanouir. J’ai cherché du regard mes amis mais je n’ai vu personne, j’ai alors couru vers les toilettes pour m’y enfermer. C’est le seul endroit où je pouvais être en sécurité...

 

Mes amis m’ont retrouvé une heure plus tard, inconsciente dans les toilettes. Je suis allée à l’hôpital et le médecin qui m’a examiné m’a expliqué que j’ai été droguée au GHB, j’en avais tous les symptômes.

Témoignage anonyme

J'AVAIS 15 ANS. [...] IL M'A DEMANDÉ SI JE VOULAIS L'ACCOMPAGNER CHEZ LUI.

J'avais 15 ans. Un homme était devant les portes de la bibliothèque, il avait une cinquantaine d'années. La première fois que je suis passée, il m'a dévisagé de manière insistante. Puis quand je suis repassée, il s'est mis à me suivre pendant quelques mètres. Il m'a ensuite tapé sur l'épaule pour m''interpeler. Il m'a demandé comment j'allais et si je voulais l'accompagner chez lui. J'ai commencé à paniquer et je lui ai répondu en lui disant mon âge, il a dit dommage et est parti. 

Des personnes ont vu la scène mais n'ont ni réagi, ni essayé de m'aider.

Témoignage anonyme

Racontez-nous ...
Racontez-nous ...

©2020 by Mad'EMoiselle

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now